Départ

une ligne une mince ligne
une rumeur de conscience
juste au moment où
s’éloignent l’une de l’autre
les paupières de l’univers
juste assez pour sentir
sur ma peau un vent doux
et la fraîche rosée dans mes poumonsJean Villemaire